"Nous paysans", l'histoire animée des mutations agricoles

Fin février, France 2 a diffusé un magnifique documentaire sur les mutations qu’a connu ces cent dernières années le travail agricole dans les campagnes françaises : « Nous paysans » de Fabien Béziat et Agnès Poirier.

Nous paysans L'ancien et le nouveau
Quand le nouveau passe devant l'ancien...

Ce qui en fait à mes yeux la grande valeur, outre la qualité de sa construction, c’est la superposition toujours pertinentes d’images d’archives [1] sur le récit raconté par Guillaume Canet ou sur les paroles de paysans d’aujourd’hui.

Je vous suggère, si ce n’est déjà fait, d’aller le visionner sur le site de France 2 où il est encore visible jusqu’au 24 avril 2021.

Pour vous donner un avant-goût de ce que vous allez découvrir, voici l’introduction du film qui affiche clairement son ambition :

Il raconte en image l’histoire des bouleversements du travail de la terre dont j’avais rendu compte dans un article de 2017 que vous pouvez aussi consulter : Une révolution agricole à bout de souffle.

 

[1] Pour faire ses choix très judicieux, Fabien Béziat a collecté 500 heures d’images d’archives qu’il est allé chercher « du côté des cinémathèques régionales (films amateurs) et des actualités filmées des fonds plus traditionnels (Gaumont Pathé, Lobster, Ina…) » (source : entretien du 23 février 2021 pour le CNC).


« The Mechanicals » de Leon Ford ou le travail mort ressuscité

J’ai découvert cet étonnant court métrage grâce à Jean-Patrick Abelsohn de l’Université Populaire Mantoise qui avait engagé une saison de réflexions et conférences intitulée « Autour du travail ». Elle fut malheureusement interrompue par le premier confinement.

Je vous incite à chercher ce petit film en médiathèque, cinémathèque ou sur internet.

The_Mechanicals-Affiche du film

Nous n’avons jamais conscience de la chaine invisible de travail qui nous relie les uns aux autres dès que nous utilisons un objet ou un service produit par des hommes et des machines. Léon Ford a trouvé dans ce court métrage une très belle idée scénographique pour la rendre visible !


« Construire » de Jean Benoit-Lévy - 1934

Les architectes de la Cité de la Muette à Drancy ont mis en œuvre des principes innovants de construction [1], mais aussi d’aménagements intérieurs afin « de diminuer les travaux forcés de la ménagère » [2]. C’est cette articulation du travail de construction et du travail domestique, ainsi que la spécialisation des tâches – masculines pour le premier, féminines pour le second – qui m’ont intéressées dans ce documentaire de Jean Benoit-Lévy [3].

Cité de la Muette Vue aérienne
Cité de la Muette à Drancy – Vue aérienne

Lire la suite "« Construire » de Jean Benoit-Lévy - 1934" »


L'usine pantomimée

J'ai découvert très récemment Étienne Decroux, ses recherches sur la pantomime et cette œuvre, qu'il a présentée en 1960 au Carnegie Hall à New York. Elle est sans parole, mais pleine d'observations fines et évocatrices des gestes et bruits industriels. 

 

« Dans notre art », disait-il, « le corps de l'homme est la matière, il faut que ce soit lui qui imite la pensée » (Étienne Decroux, Paroles sur le Mime, Librairie Théâtrale, 1963) . Est-ce que ce ne serait pas aussi le cas dans les usines ?

 


Le chant du styrène d’Alain Resnais

Ce mois-ci, je vous invite au cinéma pour vous faire découvrir un passionnant et intrigant court métrage sur la production industrielle. Il vous suffira d’ajouter un préfixe grec au complément de nom pour lever un coin du voile qui recouvre son titre énigmatique. En effet, le « polystyrène », composant de base de l’industrie plastique, est bien plus célèbre que son compagnon solitaire.

1-Chant-du-styrène-Bouquet-de-louches
Le chant du styrène - bouquet de louches (image 1)

Lire la suite "Le chant du styrène d’Alain Resnais" »


Le travail créatif à Charlie Hebdo

Eux ne faisaient assaut, le crayon à la main, que d'humour irrévérencieux et sans tabou. Voici un émouvant souvenir, mis en ligne par le New York Times, de leur joyeuse équipe et de la manière dont ils créaient la Une de leur journal.

C'était en 2006...

Charlie Hebdo, Before the Massacre from The New York Times

A demain, pour marcher ensemble et soutenir ces biens si précieux et si rare que sont la liberté d'expression et la laïcité.

 


Courir en tout sens comme des lapins sans tête

Affiche Bird people
Pascale Ferran filme peu, mais juste. Elle vient de nous livrer une œuvre poétique sur le monde et le travail contemporain, Bird people (le peuple des oiseaux), que je vous conseille de courir voir avant qu’il ne sorte de la programmation.

Sur le monde d’aujourd’hui, deux scènes suffisent à le dire :

Lire la suite "Courir en tout sens comme des lapins sans tête" »