Centrafrique, 35 ans plus tôt...
Dire et écrire le travail - Extraits

Projection-débat le 28 octobre 2014 : "eat sleep die"

L'association Travail et Politique vous invite à une projection-débat  le 28 octobre 2014 

à partir de 18h30 à la Médiathèque Marguerite Duras, Paris 20ème



Programme
18h30
Accueil et présentation
19h00
Projection du film
20h45
Débat animé par Christian du Tertre et Jean-Marie Bergère.

Adresse
Médiathèque Marguerite Duras
115 Rue de Bagnolet
75020 Paris

 


Présentation du film

film de Gabriela Pilcher (2013, 1h40min)

La Suède et ses exclus.

Rasa est une jeune suédoise énergique. Elle est née pas très loin de Malmö de parents musulmans venus de l'ex-Yougoslavie. Elle est ouvrière, elle emballe la salade locale. Dans l'usine, l'ambiance est bonne, la paie suffit pour elle et son père qui a mal au dos et ne peut plus travailler. Rien d'extraordinaire, mais l'insouciance de la jeunesse aidant, Rasa est joyeuse et plutôt satisfaite de son emploi et de sa vie. Jusqu'au moment où elle apprend que l'entreprise doit licencier. 

Les patrons inflexibles de cette PME inclinent plus naturellement vers le paternalisme que vers la clarté. Malgré leurs explications embarrassées, Rasa ne comprend pas selon quels critères son nom figure sur la liste de ceux qui partent. Elle n'est pas parmi les derniers embauchés (ce principe du «modèle suédois» est rappelé) et ses performances sont bonnes et reconnues comme telles. 

La force de ce premier film plein d'humanité vient de l'actualité et de la justesse de cette histoire de quelques mois dans la vie d'une ouvrière. 

Il n'y a ni complaisance à l'égard du « modèle suédois » ni satisfaction perverse à montrer la face sombre de la Suède en donnant raison à ceux qui « nous l'avaient bien dit que ça ne marchait pas ». C'est l'inquiétude qui domine. Inquiétude devant les maux d'une société dans laquelle les moyens semblent manquer, les discours devenir inaudibles et les institutions tourner à vide, au moment même où nous en aurions le plus besoin. Inquiétude devant l'évolution de la société suédoise accueillante et intégratrice, 20% de la population y est d'origine étrangère, et qui devient à bas bruit intolérante et excluante. 

Ce que ce film rare dit de la Suède, nous concerne tous. 

 

Pour tout renseignement :
contact@travailetpolitique.fr

 

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)