Jérôme Bosch : Le Jardin des délices et du désœuvrement

Voici le troisième article de la série que j'ai consacré au travail originel, celui d’Adam et Ève dans le Jardin d’Eden. "Travailler, même au Paradis" et "Le petit Paradis illustré" le précèdent. 

*****

Jérôme Bosch s’est aussi, plusieurs fois, engagé dans une figuration du Paradis terrestre. Mais avec lui, cela devient un espace inquiétant, qui annonce déjà l’omniprésence du mal dans le monde.

Lire la suite "Jérôme Bosch : Le Jardin des délices et du désœuvrement" »


Des vœux de joie et de paix pour 2017

Il est loisible de peupler la virginité d’une nouvelle année de tous les espoirs. Les mauvaises nouvelles n’ont pas besoin d’être souhaitées, elles arrivent toutes seules sans qu’on ne leur demande rien. Mais les bonnes, si : ça les aide à venir.

Je souhaite une belle année 2017 aux abonnés de mon bloc-notes et à ses visiteurs d’un jour : qu’elle vous apporte de la joie en suffisance et la sérénité, et nous conserve la paix extérieure.

Une année qui commence, c’est en même temps une autre qui se termine. C’est donc aussi le temps des bilans.

Celui de mon site est rendu possible par les biscuits américains (cookies) installés dans les navigateurs et les marques de pistage laissées sur ses pages. Ils me permettent ainsi de savoir que la fréquentation de mon blogue s’est accrue en 2016 : 2300 visiteurs différents l’ont consulté, lors de 3400 visites, soit une dizaine de sessions par jour environ. C’est évidemment très modeste en nombre, mais cela correspond à une croissance de 40 % comparée à l’année précédente.

Lire la suite "Des vœux de joie et de paix pour 2017" »


De la productivité du travail et de certaines de ses conséquences…

Lors du Congrès 2016 du RIODD, j’ai présenté une communication dont l’objectif était de montrer l’intérêt, dans une perspective écologique, de rompre avec la notion de croissance économique pour privilégier une approche de la productivité matérielle du travail.

Je la reproduis ici dans la version raccourcie que j’en ai faite oralement.

Elle est constituée de deux parties. La première est consacrée à la critique du critère économique de croissance, la deuxième à une proposition substitutive.

Lire la suite "De la productivité du travail et de certaines de ses conséquences…" »


« Faire Président » sous la V° République

L’ouvrage rédigé par deux journalistes du Monde à partir des entretiens réguliers qu’ils ont eus avec François Hollande[1] a été largement et négativement commenté. Moi, je l’ai lu avec intérêt et deux questions, moins politiciennes : qu’est-ce que cela dit du travail politique, et comment peut-on en juger ? Cela m’a d’ailleurs conduit à ne pas m’inscrire dans la condamnation médiatique dont il a été l’objet. Je reviendrais sur ce point en conclusion. Mais auparavant, je me propose de suivre les traces du travail présidentiel, essaimées tout au long de l’ouvrage, et d’en chercher le sens.

Lire la suite "« Faire Président » sous la V° République" »


Peut-on manager pour renforcer le lien social en entreprise ?

Ce texte est une retranscription légèrement enrichie de la communication que j’ai présentée le mois dernier, lors d’une rencontre de cadres d'entreprise organisée par le club « Convictions Ressources humaines ». Le titre de cette manifestation était : « 2020, réinventer le management ». J’intervenais, dans un registre philosophique, après une table-ronde qui réunissait des praticiens d’entreprises.

Si vous préférez l’écouter, allez directement à la fin de l’article où j’ai inséré un lecteur vidéo.

Pour toute sollicitation d’intervention philosophique en entreprise, rendez vous sur "φtravail", puis à partir de janvier sur le site rénové « Penser ensemble », qui rassemble des philosophes autour d'une philosophie vivante du travail.

Lire la suite "Peut-on manager pour renforcer le lien social en entreprise ?" »


Les mutations longues du travail : le cas de l’agriculture

Comme les recherches de Fernand Braudel l’ont montré, les phénomènes historiques apparaissent différemment selon qu'on les examine dans la longue durée ou à l’échelle de quelques générations. Il en est de même des mutations du travail. Mais, le travail est une notion abstraite et trop transversale pour être opératoire. Aussi, plutôt que se disperser dans l’examen de métiers sans rapport les uns avec les autres, est-il préférable de choisir une activité productive homogène sur le plan de sa finalité et regarder comment elle a évolué dans le temps. L’agriculture est un excellent candidat pour cette première étude, pour au moins deux raisons. D'une part, depuis son invention, il y a 10 000 ans, c’est l’activité qui mobilise le plus de travailleurs : si ce n’est plus le cas aujourd'hui chez nous, ça l’est encore à l’échelle de la planète. D'autre part, son but productif, nourrir les hommes, nous est vital. Nous pourrions nous passer des productions numériques qui envahissent notre quotidien, mais pas de notre alimentation.

Lire la suite "Les mutations longues du travail : le cas de l’agriculture" »


Tripalium, une étymologie populaire… mais fausse

Le mot « travail » viendrait du bas-latin « tripalium », qui était le nom d’un instrument de torture constitué de trois pieux. Cette étymologie rencontre, chaque fois qu’elle est citée, un franc succès auprès de ses auditeurs. Trepalium est même devenu le titre d’une récente série française de science-fiction dans laquelle, dans une ville éponyme, la minorité qui travaille est séparée par un immense mur d’une majorité de sans-emploi.

Mais cette étymologie, communément admise, est fausse ou, à tout le moins, fort douteuse, ce que ne laisse pas supposer l’assurance avec laquelle elle est maintenant reprise [1].

Lire la suite "Tripalium, une étymologie populaire… mais fausse" »


Agir sur soi ou sur ses conditions de vie (au travail) : les ambigüités de Montesquieu


Le vent et le galérien

Voici un bel exemple historique dont j’ai eu connaissance à l’occasion d’un récent voyage en Crète [1], qui illustre comment la domestication d’une énergie naturelle peut démultiplier la puissance humaine, accroître la productivité du travail et améliorer ses conditions.

Des chantiers navals de Venise sont sortis à la fin du XIII° siècle un modèle de navire inconnu jusqu'alors, une galère « bâtarde ».

Lire la suite "Le vent et le galérien" »